Plein de questions à propos de l’entraînement intitulé « le gros sac » dans le livre. Certains improvisent des trucs improbables à base de gilets lestés, de kettlebells dans un petit sac inadapté, etc. Quelques explications pour clarifier un petit peu :

  1. Le but de cet exercice est, d’abord, d’optimiser la démarche. C’est un entraînement de proprioception, pas une lutte pour savoir qui portera le plus lourd, le plus mal, le plus longtemps, en se détruisant lui-même par orgueil ou fierté de savoir bien serrer les dents. Au contraire ! Le but ici est d’utiliser le sac comme amplificateur de signal pour que notre corps sente mieux — et de lui-même — ses déséquilibres en mouvement, et qu’il se réaligne dynamiquement.
  2. Du coup, non, pas besoin d’en faire des tonnes, et pas besoin non plus de porter incroyablement lourd. 30kg c’est déjà énorme…
  3. Les gilets lestés peuvent produire un peu le même effet, mais beaucoup moins bien (parce qu’ils sont extrêmement proches du corps, ils déséquilibrent très peu quand on sort de son axe) ;
  4. Les gilets lestés reposent exclusivement sur les épaules, contrairement à un sac à dos bien réglé qui repose à 80% sur les crêtes illiages, et soulage la colonne vertébrale d’autant…
  5. Tous les militaires qui ont été obligés de porter un peu longtemps, et exclusivement sur les épaules, un gilet classe IV, des munitions et du matériel, un fusil et un sac à dos vous le diront : c’est plutôt mauvais pour le dos… même si on est en forme et bien gainé.
  6. Bref, en un mot comme en mille, utilisez — comme c’est écrit dans le livre — un sac à dos doté d’une ceinture lombaire suffisante et correctement réglé (afin qu’il repose essentiellement sur les hanches, et pas sur la colonne vertébrale par l’intermédiaire des épaules).
  7. Last but not least : allez-y progressivement. Augmentez très doucement la difficulté en changeant un facteur à la fois, autrement dit SOIT plus long, SOIT plus pentu, SOIT plus instable, SOIT plus lourd… un facteur seulement doit changer à chaque fois, et écoutez votre douleur 😉

Bon entraînement 🙂

Categories:

Tags: